Mon cadre de travail était devenu invivable

cloisons vitrées

Depuis trois ans que je travaille dans mon entreprise, je n’ai connu que l’open-space. Notre service, composé de quarante personnes, occupe le treizième étage d’un immeuble d’affaires. Jusqu’ici, tous les bureaux étaient juxtaposés les uns aux autres, ce qui faisait de mon environnement de travail un lieu qui ressemblait plus à un gigantesque atelier clandestin qu’une salle de conception de logiciels informatiques. Mais cela, c’était avant l'installation de cloisons modulaires par Kytom.

De l'intimité retrouvée

cloison silence

Après mes vacances annuelles, telle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert notre étage complètement ré-agencé.

Au lieu des grandes rangées de bureaux, ceux-ci sont maintenant regroupés par secteur, chaque espace de travail séparé par des cloisons amovibles. Loin de l’ambiance des films américains, cet élément du mobilier a changé ma vie. Travailler en open-space revient à travailler dans un réacteur d’avion. Il y a toujours un bourdonnement sourd, un bruit continu. Alors quand l’impression d’intimité y est nulle, l’envie de travailler chute.

Grâce à ces cloisons et malgré le bruit, j’ai enfin l’impression d’avoir mon espace..

Une meilleure organisation

<Cloisonnement zen

Les cloisons amovibles ont permis de ré-organiser notre service selon la spécialité de chacun. Chaque secteur travaille donc en petit groupe, ce qui favorise la communication et renforce encore plus la cohésion et l’efficacité des équipes. Qui dit cloison amovible, dit nouvel espace d’affichage.

Finis donc les tas de feuilles, les post-its autour de l’écran. Maintenant, j’ai une organisation visuelle de mon travail et je suis donc beaucoup plus efficace. Je n’ai plus besoin de chercher une fiche pendant deux ou trois minutes. Je n’oublie plus d'effectuer quelque tâche que ce soit sous prétexte que la feuille à traiter était en bas de la pile.

Des nouvelles salles de réunion

Au lieu de faire notre briefing matinal dans un coin près de la porte d’entrée de l’étage et de prendre notre pause au vu de tous, nous disposons maintenant d’une salle de réunion où les chefs de secteurs se réunissent pendant que leurs équipes continuent leur travail.

L’environnement de travail est donc un peu plus serein et les décisions émanant d’en haut sont aussi beaucoup plus réfléchies et surtout beaucoup plus précises. Car un chef serein est un chef clair dans ses consignes !.

Une véritable salle de pause

Cloison coulissante

Nous disposons de plus d’une salle de pause. Prendre une pause ne signifie plus uniquement se lever de sa chaise et changer de place. Nous disposons d’un espace clos, ou l’affichage de diverses informations est rendu possible grâce aux panneaux. Plus personne ne risque de manquer les moments de détentes offerts par la direction après le travail sous prétexte que l’on n’était pas là au moment où l’information a été donnée.

Un espace de confession

Paroi en verre coloré

Notre service emploie beaucoup de cadres supérieurs issus de cultures et de religions différentes. Lors de mon séjour d’étude au Royaume-Uni, j’avais déjà remarqué qu’à l’intérieur des services se trouvaient de petits espaces où les gens croyants pouvaient se retirer et faire leur prière. Ceci peut paraître un peu sectaire à un non-croyant comme moi mais pour les gens concernés, ne plus descendre treize étages pour aller à la salle de confession est indéniablement un gain de temps. Trois cloisons amovibles et vous avez une chapelle, une mosquée, une synagogue ou un temple !

En conclusion

Salle de réunion transparente

La cloison amovible a complètement redessiné mon environnement de travail. Au lieu d’une gigantesque pièce impersonnelle, mon espace est maintenant divisé. Nous avons de nouveaux espaces pour prendre notre pause, où nos chefs peuvent prendre des décisions qui améliorent grandement notre rendement. En effet, des consignes claires ne peuvent se donner que lorsque les décisionnaires les ont élaborées dans le calme.